Enjoy the silence

Enjoy the Silence, 2016

une proposition de Welchrome à l'espace 36 lors de Phenomena

Enjoy the silence engage une réflexion sur notre rapport à une expérience authentique des lieux que nous parcourons alors que prolifèrent les possibilités de visites «virtuelles». Anaïs Boudot s’est attachée au patrimoine naturel de l’Audomarois. Elle a réalisé une photo composite et une séquence d’images de ces paysages après des déambulations virtuelles dans Google street view. Ce protocole est pour le moins inhabituel, pour elle qui d’ordinaire arpente physiquement les lieux avec un appareil argentique. Seuls quelques indices dans ce continuum silencieux d’images contemplatives indiquent la provenance de la plupart de ces images : noms des rues, flèches, croix, autant de signes qui évoquent les visites virtuelles. Une étrangeté naît de ces images tout à la fois teintées de romantisme et marquées par le procédé mécanique dont elles sont issues. Dans l’autre pièce, le grand paysage composite, constitué de dizaines de fragments d’images évoque l’horizon du marais. En réaction à l’entreprise de numérisation systématique et industrielle des données du territoire que met en place la firme Google, Anaïs Boudot propose une réappropriation bricolée, subjective et sensible.

Antoine Bricaud pour Welchrome, 2016